Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Madame Rhinocéros

Madame Rhinocéros

Les surprises de la vie...

Publié le par alexandra IBANES
Publié dans : #Passion ciné, #Les films de Tristan
Les belles familles de Prévert en film d'animation par Tristan

Ce fut un travail de longue haleine mais le résultat est là!

Pendant plusieurs jours, Tristan a créé, modelé, choisi une musique qui pour lui était une évidence...afin de réaliser un nouveau petit film d'animation en pâte à modeler.

Deux techniques ont été utilisées: le morphing et le stop-motion.

Le morphing consiste à transformer une forme initiale en une autre. Tristan photographiait son roi d'origine, puis petit à petit modelait la pâte de façon à obtenir une nouvelle forme, en photographiant chaque étape.

Avec le stop-motion, les photos prises bout à bout créent les mouvements des personnages et leurs déplacements.

Le texte des Belles Familles de Prévert n'a pas été choisi au hasard. Tristan connait ce texte puisqu'il le décline dans les spectacles de Jacques Ibanès.

On a choisi de détourner les rois en créant d'adorables monstres dont certains ont les caractéristiques des souverains qu'ils représentent. Vous reconnaîtrez Louis le Fainéant, Louis le Lion, Louis le Guerrier, Louis le Bon, Louis Le Hutin, Le Roi Soleil, le décapité...Il a fallu bien évidemment faire des recherches pour avoir certaines vraisemblances.

Après des heures de travail, des fous rires, de l'énervement, une immense patience , la mise en forme au niveau informatique,Tristan est heureux de vous présenter ses BELLES FAMILLES !

Action!

Commentaire(s)

BRAVO TRISTAN ! ! !

Je suis complètement fan de ton travail ... et vraiment épaté et admiratif du résultat final !

BRAVO, BRAVO et BRAVO ! ! !

J'ai (enfin !!!) vu aussi ton petit film sur Paris. Les mouvements de caméra, et l'atmosphère magique, sont dignes de Truffaut !


GERARD A.

Mais qu'est-ce que nous avons ri c'est génial ! Tout plein d'imagination de poésie de tendresse et d'humour Quant à la princesse deZécoles c'est de loin la plus belle, tout auréolée d'amour.

Un grand bravo à Tristan et à sa brillante assistante, et toute notre reconnaissance pour cet heureux moment, je vous quitte on va le regarder encore une fois, bises !

DUO CANTICEL

Excellent et Bravo Tristan...

Amitiés

DENYS (les amis du cinoch')

Bravo à Tristan

Bises

Michel B.

Plus de 1200 photos...

Modelage d'un personnage

Modelage d'un personnage

Et à l'assistance technique : LA PRINCESSE DEZECOLLE

Et à l'assistance technique : LA PRINCESSE DEZECOLLE

Voir les commentaires

Publié le par Alexandra IBANES
Publié dans : #Autres, #Spectacles, #Dans ma maison tu viendras
Concert privé chez les lamas

Il y a quelques jours, j'ai donné mon premier concert de flûte traversière en solo à un public de connaisseurs. Il s'agissait de lamas (les camélidés) et, pour l'occasion, j'ai joué La sérénade de Schubert.

Deux d'entre eux ont été très attentifs, ils se sont tournés vers moi et ont dressé leurs oreilles d'un seul coup!

Comme le Capitaine Haddock n'était pas là et que tout n'était que douceur, je n'ai pas eu droit aux crachats. SAUVEE!

Merci à Hélène et Jean-Louis qui s'occupent de leur élevage avec beaucoup d'amour.

Les lamas de la montagne noire se trouvent à 2,6 km de Castans et 35 km de Carcassonne.

Les visites sont passionnantes, poétiques et pédagogiques. Il n'est pas rare que Jean-Louis vous prenne par la main pour un voyage au cœur des Andes ou à bord de son voilier " Petit nuage".

Quand on redescend sur terre, on peut faire un tour au Lamagasin où on trouve de la crème de châtaignes, des confitures parfumées au rhum ou du sirop de sureau. Inutile de préciser que tout est fait maison! Si on a de la chance, on peut croiser la chatte Cyrulnike et lui faire un câlin!

Le site: Les Lamas de la Montagne Noire | Castans www.lamabalade.fr

Si vous voyez la LamAX, c'est que vous êtes arrivés!

Si vous voyez la LamAX, c'est que vous êtes arrivés!

Un p'tit coin de paradis...

Un p'tit coin de paradis...

Quand Hélène peint...

Quand Hélène peint...

Sculpture de sureau . Répétez 10 fois sans s'arrêter: recycler le sureau du sirop !

Sculpture de sureau . Répétez 10 fois sans s'arrêter: recycler le sureau du sirop !

Ne pas partir sans faire un bisou à Flamenco.

Ne pas partir sans faire un bisou à Flamenco.

Sérénade de Schubert

Voir les commentaires

Publié le par alexandra collet
Publié dans : #Vivre livre
POAIME...
POAIME...

Tant qu'il y aura des yeux

reflétant les yeux qui les regardent;

tant qu'une lèvre répondra

en soupirant à la lèvre qui soupire;

tant que deux âmes pourront

se confondre dans un baiser,

LA POESIE VIVRA

Bécquer

POUR JACQUES,

« Sois chêne et moi cyprès, côte à côte nos racines se rejoindront et s’irrigueront de nos sèves respectives. Ancrés solidement dans la terre, nous puiserons notre force l’un de l’autre et les ornières qui nous attendent ne serons que de faibles épines de roses. Notre existence sera à l’image de la beauté du monde, nous serons côte à côte avec une noblesse de cœur qui nous empêchera de nous faire de l’ombre mutuellement. Je le devine, je le sais, j’en suis sûre. » avait-elle écrit quand il était encore sur le sentier longeant l’océan…

Un samedi, au bord du mois de septembre, il était venu lui rendre visite. Il avait acheté le matin-même la jeune pousse d’un chêne vert dont elle aurait la responsabilité, ce serait leur arbre…

Elle avait été très touchée car il était fils de Giono et elle, rêvait d’un jardin méditerranéen à faire sortir de terre.

Ce plant était à l’image de leurs sentiments, la graine donnerait un arbre dont la force protégerait leur amour de toutes les agressions humaines.

Leur chêne serait nourricier, comme un pilier ancré avec force dans le sol il serait la sève et le courage, la sûreté et la puissance, la longévité et la grandeur, la noblesse et la solennité, la sagesse et la tranquillité.

Elle était heureuse de faire croître cet arbre comme l’amour qu’elle ressentait pour son aimé et qui l’élevait.

A travers ce chêne, le destin des deux amants s’unissait dans une seule vie qui pousserait en pleine lumière.

L’arbre aurait un tronc avec mille branches d’existences. A chacune d’elle bourgeonneraient puis fleuriraient les rêves les plus fous. Sur son tronc la mousse odorante des bois s’agripperait comme la douceur de la soie et serait accueillie avec sérénité, de façon intemporelle, au rythme de leurs saisons…

L’héliotrope

Elle aimait les tournesols. Ces derniers semblables à des soleils peints sur leurs journées, l’éblouissaient et la faisaient rayonner.

Elle avait reçu des gerbes entières de cette fleur amoureuse du soleil par les pensées qui lui étaient adressées.

Comme Clytie nymphe des eaux sortie de l’océan, inondée de lumière et de vie, elle tournait désormais son regard vers son amour.

Soudain, elle s’enracina au cœur de l’été, son corps devint tige, elle devint fleur, elle devint tournesol…elle resta son amante.

Au fil de leur histoire, elle était devenue femme fleur…

(extrait de mon recueil: Le soleil est nouveau chaque jour)

Pétales poétiques d'héliotrope

Pétales poétiques d'héliotrope

Vivre livre (21) mariage poétique et champêtre
Vivre livre (21) mariage poétique et champêtre
Le panier à poaimes

Le panier à poaimes

"Soudain, elle s’enracina au cœur de l’été, son corps devint tige, elle devint fleur, elle devint tournesol…"  Bouquet de la mariée héliotrope

"Soudain, elle s’enracina au cœur de l’été, son corps devint tige, elle devint fleur, elle devint tournesol…" Bouquet de la mariée héliotrope

Toute attraction est réciproque. Goethe

Toute attraction est réciproque. Goethe

L'enfant - poème

L'enfant - poème

Lecture - cadeau de 3 poésies sur les rhinocéros!

Lecture - cadeau de 3 poésies sur les rhinocéros!

La chanson du 11 août.

Voir les commentaires

Publié le par alexandra collet
Publié dans : #Un été à l'Iris de Suse, #Editions L'ART D'EN FACE, #21 nuits avec Pattie
A paraître : Un été à l'Iris de Suse

Comme tous les étés à Castans, petit village de la Montagne Noire, il y a de la pluie et du beau temps, des champignons qui poussent, des amis qui s’arrêtent à l’Iris de Suse, la grande maison où Alexandra, Jacques, Tristan et Choupette ont élu domicile.

Le Quiersboutou est à sa place, le kina-karo (délicieux apéritif languedocien) au frais, les criquets à l’orchestre et les vers luisants à la régie lumière.

Cette année-là, les camions d’une société de production de films se sont installés et on tourne…

EXTRAITS:

« Montherlant dit que la vie devient une chose délicieuse aussitôt qu'on commence à ne plus la prendre au sérieux. Je brandis pour ma part des étendards de fantaisie, de poésie, d'inventivité. Il faut savoir profiter et s'adapter à tout ce qui est offert, même s'il y des contraintes, même si ce n'est pas ce qu'on avait imaginé, la vie devient alors cocasse, drôle et tellement exaltante.

J'aime me réveiller le matin dans des éclats de rire.

Ne pas se prendre au sérieux, inventer son histoire à venir sans modération procure du bonheur, le rêve est éveillé, on sait qu'il s'agit d'un rêve et c'est tellement bon. Dans ces voyages imaginaires, il ne faut pas se perdre et il faut garder son bon sens. Cette petite philosophie de la vie me permet de mieux supporter la misère du monde et de faire un pied de nez aux mensonges convenus et à l'hypocrisie. »

« Ce soir, nous dînons avec un concert de criquets et à la lueur d'un ver luisant qui fait de l'œil à une lune gibbeuse. Choupette tente une lampée de vin rouge. »

« En début de soirée, je me rends à la salle polyvalente où est attendue une centaine de figurants. Je remplis les dernières démarches administratives, je signe mon contrat qui n’a rien à voir avec celui offert au célèbre Schpountz de Marcel Pagnol et auquel je ne peux pas m’empêcher de penser. Celui-ci avait des indemnités pour les maladies (pieds gelés, fièvre jaune, lèpre, béri-béri ou morsurse de phoques) qu’il aurait pu contracter dans des pays étrangers lors de différents tournages, et en monnaie locale à chaque fois.

Rien de tout ça dans mon véritable contrat, je suis soulagée! »

« Très vite, on vient me chercher pour mon « premier rôle » qui consiste à être assise sur la murette de l’escalier que doit emprunter Isabelle Carré. Puis, je fais de nombreux allers-retours vers la buvette où je dois embrasser des amis que je suis heureuse de retrouver et que bien-sûr, je n’avais jamais rencontrés avant aujourd’hui. Nous devenons vite complices (…) A minuit, on nous sert une soupe à l’oignon pour nous réchauffer quand soudain, je suis appelée d’une façon tonitruante sur le plateau car je dois croiser un autre figurant en direction du cimetière, en me pressant comme si j’allais faire pipi. Cette scène d’anthologie sera répétée de nombreuses fois. Plus l’heure avance, plus je m’amuse, je caresse même le bec d’un pingouin. »

L’ouvrage, au prix de 12 euros + 3 euros 50 de port, est à commander directement chez l’auteur : alexandra.collet@sfr.fr

Vous pouvez réserver dès maintenant (sortie prévue fin août).

Un été à l’Iris de Suse, c’est un hymne à l’amitié, à l’amour, à Giono, à la littérature, au cinéma. Un été à l’Iris de Suse, c’est un hymne à la vie.

Un été à l’Iris de Suse, c’est un hymne à l’amitié, à l’amour, à Giono, à la littérature, au cinéma. Un été à l’Iris de Suse, c’est un hymne à la vie.

Voir les commentaires

Publié le par alexandra collet
Publié dans : #TOC: Troubles obsessionnels culinaires, #Passion ciné
La sauce était presque parfaite
La sauce était presque parfaite

Etrange anniversaire ce 2 août 2015 ! Jacques et moi avons invité Alfred Hitchcock à notre table!

Depuis quelques jours, l'ambiance était particulière, dans la salle de bain des menaces sanglantes étaient affichées avec des photos et un article sur PSYCHOSE, un couteau de cuisine trônait près de la baignoire...

Ayant survécu, un très bel hommage culinaire et cinématographique m'attendait côté jardin...

" Dans Les nourritures terrestres, André Gide disait , je crois, que le moment le plus pénible dans la vie est celui où l'on doit faire un choix, car on pense alors à toutes les possibilités de bonheurs qui s'évanouissent...Vous avouerais-je que je ressens encore davantage le drame de la sélection quand il s'agit de l'ordonnance d'un repas? "

Alfred Hitchcock

ENTREE:

CASSONE A L'ITALIENNE

(La corde)

PLAT:

POULET DIXIE ET POMMES AU FOUR BODEGA BAY

(Les oiseaux)

FROMAGES

(La main au collet)

CHOUX A LA CREME

(Le grand alibi)

----------------------------------------

COCKTAIL " Taverne de la Jamaïque" (absolument divin et mortel!)

VIN Pic Saint-Loup

La table était un hommage au cinéma, j'étais heureuse de sortir pour la première fois mon service DIGOIN qui m'a été offert récemment .

Pour finir en beauté cette journée, c'est avec LA MORT AUX TROUSSES , sur notre cheval de fer, que nous sommes allés à un concert au château de Rieux Minervois pour écouter un magnifique concert de violoncelle et piano avec Maxime Ganz et Hélène Rusquet dans des musiques de l'Europe de l'Est. Ouf, L'HOMME QUI EN SAVAIT TROP n'était pas parmi nous et ce fut un moment de grâce.

T.O.C : La sauce était  presque parfaite!
Menu cinématographique.

Menu cinématographique.

Quel blagueur ce Hitchcock! C'est ça qu'on appelle le fromage de tête?

Quel blagueur ce Hitchcock! C'est ça qu'on appelle le fromage de tête?

Cassone à l'italienne

Cassone à l'italienne

Quand je vous disais qu'Hitch était à notre table!

Quand je vous disais qu'Hitch était à notre table!

Joyeux anniversaire Alexandra!

Joyeux anniversaire Alexandra!

Poulet Dixie et sa recette. Un régal!

Poulet Dixie et sa recette. Un régal!

T.O.C : La sauce était  presque parfaite!
Vous comprendrez en regardant la première vidéo pourquoi je n'ai pas eu ce gâteau.

Vous comprendrez en regardant la première vidéo pourquoi je n'ai pas eu ce gâteau.

Le dimanche c'est CHOU...à la crème!

Le dimanche c'est CHOU...à la crème!

Happy birthday to me!

Happy birthday to me!

Il est bientôt l'heure d'aller au concert!

Il est bientôt l'heure d'aller au concert!

Pourquoi je n'ai pas eu ce beau dessert rose bonbon!

Sublime! Maxime Ganz.

Merci Monsieur Hitchcock! (Pour Tristan)

Voir les commentaires