Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Madame Rhinocéros

Madame Rhinocéros

Les surprises de la vie...

Articles avec #les films de tristan catégorie

Publié le par alexandra Ibanès
Publié dans : #Passion ciné, #Les films de Tristan
Voix d'étoiles...

Jour 1.

Nous avons assisté à la première de TOUT EN HAUT DU MONDE en avant -première et nous avons follement aimé ce film initiatique. C'était une soirée "people" avec tous les membres du jury et la présentation des films en concurrence.

Jour 2.

Tristan a participé à deux ateliers. Le matin, il a pu créer avec d'autres enfants une bande son ( pluie, aboiements...) sur un très court extrait des ARISTOCHATS. L'équipe de France 3 télévision qui était présente l'a interviewé et le reportage est passé le soir. Benoit Allemane un comédien de doublage (la voix de Morgan Freeman) est venu encourager le groupe à l'atelier, sa participation a été enregistrée.Atelier Création sonore jeudi matin

L'après midi, Tristan a fait du doublage de voix avec Blanche Neige qui se réveille et qui découvre les sept nains. Il a été à tour de rôle Grincheux et Atchoum (scène de l'éternuement)Atelier Doublage jeudi après-midi – Blanche Neige

Jour 3.

C'est le jour de l' atelier son Les sons de Gaspard – vendredi où la technique informatique intéressait plus Tristan que le contenu du travail proposé.Avant la soirée de gala, il a rencontré les responsables d'une école de films d'animation (L'IDEM) qui ont été enchantés de l'inviter prochainement à venir visiter l'école et les studios. Quelques instants après, il a été appelé pour monter dans une voiture qui l'amènerait sur le tapis bleu du festival où il a été félicité Ce soir- là, Tristan a discuté avec les voix du Petit Prince, de Phantom Boy, de Marge et Homer Simpson.

Après le gâteau des 10 ans du festival, le champagne ( pour moi dans les coulisses) , les paillettes et le strass, nous avons assisté à la soirée des courts métrages des élèves de fin d'année des écoles de cinéma d'animation. Pour ma part, j'ai été incapable de voter car chaque film avait ses propres spécificités toutes très intéressantes, ils étaient d'une très grande qualité...Dans les prochaines années, c'est certain, de nouveaux trésors (et il y en a en France) vont continuer à jaillir.

Voix d'étoiles...
Voix d'étoiles...
N'oublie jamais..."On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux!"

N'oublie jamais..."On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux!"

Voix d'étoiles...
Voix d'étoiles...
Voix d'étoiles...
Une partie de la pluie (4 SONS!) avec des sacs en plastique.

Une partie de la pluie (4 SONS!) avec des sacs en plastique.

Participation de Benoit allemane qui fait le chef de gare sur la bande sonore.

Participation de Benoit allemane qui fait le chef de gare sur la bande sonore.

Dans un pays de tous les temps (tu, tutu) Vit la plus belle des abeilles, que l'on ait vue depuis longtemps (tu, tutu) s'envoler à travers le ciel...Cette petite abeille porte le nom de MAYAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA, petite oui mais espiègle MAYAAAAAAAAAAAAAAAA qui n'a vraiment peur de rien, qui suit toujours son chemin...

Dans un pays de tous les temps (tu, tutu) Vit la plus belle des abeilles, que l'on ait vue depuis longtemps (tu, tutu) s'envoler à travers le ciel...Cette petite abeille porte le nom de MAYAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA, petite oui mais espiègle MAYAAAAAAAAAAAAAAAA qui n'a vraiment peur de rien, qui suit toujours son chemin...

Je suis Grincheux dans l'atelier doublage...

Je suis Grincheux dans l'atelier doublage...

Voix d'étoiles...
Rencontre furtive avec le réalisateur d'un Monstre à Paris qu'on adore...

Rencontre furtive avec le réalisateur d'un Monstre à Paris qu'on adore...

Surtout ne pas se prendre au sérieux et profiter de chaque moment...

Surtout ne pas se prendre au sérieux et profiter de chaque moment...

Rencontre avec la voix du Petit Prince.

Rencontre avec la voix du Petit Prince.

Avec les voix de Marge et Homer Simpson...

Avec les voix de Marge et Homer Simpson...

Avec la voix de Phantom Boy...

Avec la voix de Phantom Boy...

Happy birthday to you, Voix d'étoiles...

Happy birthday to you, Voix d'étoiles...

La fête...

La fête...

Voix d'étoiles...
Jessica, on t'a reconnue !!!!

Jessica, on t'a reconnue !!!!

Voir les commentaires

Publié le par alexandra Ibanès
Publié dans : #Passion ciné, #Les films de Tristan
Voix d'étoiles 2015

Voix d'étoiles parle à chacun d'entre nous : avec l'âge, on ne cesse pas de rêver pour autant ! Voix d'étoiles permet de faire connaissance avec ces fameuses voix, et de rencontrer les professionnels de ce métier trop souvent dans l'ombre et qui se retrouveront à Port-Leucate en pleine lumière. Parrainé par le réalisateur Bibo Bergeon, qui apporte à notre festival depuis son premier jour le talent et la passion qui l'animent, Voix d'étoiles pousse chaque année plus loin ses ambitions. On ne se contente pas de voir un film achevé, mais on trouve aussi des réponses au comment et au pourquoi».

L'espace Henri-de-Monfreid et Clap cinéma accueilleront cette dixième édition. Parmi les longs-métrages en compétition, «Avril et le Monde truqué» et «Tout en Haut du Monde» seront projetés en avant-première.

Ce soir, Tristan est invité à l'ouverture du festival avec l'avant- première de TOUT EN HAUT DU MONDE qui sortira dans les salles en Janvier 2016,nous l'accompagnerons. Demain, il participera à deux ateliers assurés par des professionnels de l'animation avec une création sonore sur film muet et un atelier de doublage de voix. Tristan est ravi, grâce à ce festival, de rencontrer des professionnels de l'animation...

Merci à Voix d'étoiles et surtout Jessica pour leur accueil chaleureux et leur gentillesse.

View this publication on Calaméo

Il y a deux ans, jour pour jour , le contrat se signait pour 10 ans avec Tolstoï. Aujourd'hui pour cette date anniversaire, on va découvrir ce film. C'est Incroyable. Synopsis: L'histoire se passe en 1892. Sasha est une jeune fille russe venant de l'aristocratie Saint-Pétersbourgeoise du 19ème siècle. Son grand-père Oloukine qu'elle admire et aime beaucoup est un grand explorateur partit à la conquête du pôle Nord où il y a malheureusement perdu la vie. Le Tsar reproche au défunt grand-père de Sasha d'avoir perdu le magnifique bateau qu'il avait fait construire à cet effet. La famille de la jeune fille tombe alors en disgrâce et Sasha n'a plus d'autre choix que de partir à la recherche du bateau au pôle Nord, sur les traces de son grand-père...

Voir les commentaires

Publié le par alexandra Ibanès
Publié dans : #Passion ciné, #Les films de Tristan
Sur l'écran noir de mes nuits blanches...

...nous on se fait du cinéma... Tristan depuis son article dans l'indépendant nous fait vivre une très belle aventure cinématographique.

L'histoire commence cet été , il réalise un film d'animation avec comme sujet LES BELLES FAMILLES de Prévert et la suite est incroyable. JP Chaluleau lui consacre près d'une page dans l'indépendant et le reste s'enchaîne avec des hasards incroyables.

Il est vrai que depuis tout petit, j'essaie d'offrir à Tristan des films qui sortent des grands circuits de distribution, qui sont des petits chefs d’œuvre de l'animation et désormais c'est lui qui me plonge dans un monde que je ne connaissais pas.

Depuis l'article, nous sommes allés Castelnaudary qui nous a offert un festival de très grande qualité. Mon réalisateur en culottes courtes a pu rencontrer ainsi Michel Ocelot dont il garde un tendre souvenir, son assistant réalisateur et Thomas Azuelos dessinateur de Chienne d'histoire (palme d'or à Cannes en 2010). En hommage à Ocelot et parce qu'il avait déjà des marionnettes créées, le prochain film de Tristan s'inspirera de la technique d'animation du père de Kirikou, Azur et Asmar etc...

Au même moment à Narbonne, je rencontre lors d'un ciné- classe au festival du film de fiction historique Delphine Maury. Un air de déjà vu...Lorsqu'elle nous fait le master classe sur les GRANDES GRANDES VACANCES, j'apprends qu'elle est la productrice d'EN SORTANT DE L'ECOLE de Prévert qui est un dvd d'animation autour des poèmes d'un de nos poètes préférés qu'on a visionné de nombreuses fois. Je n'ai pas de mal à entamer la discussion avec elle et si nos chemins se séparent très vite, un lien est créé, un lien à chérir et à ne pas utiliser abusivement. Après Prévert, Desnos, c'est Apollinaire qu'elle produira prochainement. Incroyable! Scénariste des GRANDES GRANDES VACANCES, je me procure très vite le DVD, Tristan doit absolument découvrir cette aventure qui se passe pendant la seconde guerre mondiale. Si on a commencé en regardant les épisodes deux par deux, on traîne désormais pour voir la suite tant on aime cette série qui est passée sur France Télévision, on ne veut pas que ça s'arrête. Mon plus grand plaisir est la minute témoignage à la fin. A partir d'une histoire vraie et racontée par des mamies, papis qui étaient enfants à l'époque, des dessins animés d'une rare beauté esthétique ont été réalisés et les témoignages nous serrent le cœur à chaque fois..

L'aventure continue...Prochainement, grâce à Tristan, nous irons au festival Voix d'étoiles de Leucate. Ce qui est sûr, c'est que nous sommes invités à l'ouverture et que là encore le destin est le hasard qui a mis le masque.

Nous assisterons à la projection de TOUT EN HAUT DU MONDE de Rémi Chayé. Une fois encore, nous sommes très gâtés. L'histoire se passe dans la Russie de Tolstoï qu'on n'arrive pas à quitter...et rien que pour ça, ce 21 octobre sera un beau clin d’œil à notre tribu. Le réalisateur sera présent avec toute son équipe pour présenter le film et je suis ravie...il a été l'assistant réalisateur du film LE TABLEAU qui un hommage au cinéma, un conte philosophique où sont abordés entre autres les problèmes de la représentation esthétique du monde, un bijou de l'animation.Je raconterai la suite plus tard...

Quand je ne blogue pas, j'écris actuellement les "souvenirs cinématographiques" de Tristan pour que jamais il n'oublie la chance qu'il aura eu ,si jeune, de côtoyer de si belles personnes. Ce qui est merveilleux, c'est qu'il vit toute cette aventure dans la plus grande simplicité. BRAVO à lui.

MERCI à Jean-Paul Chaluleau, à Denys et à Jessica sans qui rien n'aurait été...

Un chef d'oeuvre de Michel Ocelot avant Kirikou et Azur et Asmar...j'avoue avoir été émue aux larmes lors de la projection

Un chef d'oeuvre!

Une série à découvrir de toute urgence. Existe en DVD...Nous on la découvre comme ça car on ne regarde pas la télé! C'est intelligent, drôle, historique, émouvant...je me suis laissée prendre. Et il y a cette minute animation délicieuse à la fin...Tous les mômes devraient voir ces grandes, grandes vacances...

C'est beau, rien que de revoir la bande annonce, j'ai la chair de poule!

Prix du public au festival international du film d'animation d'Annecy . Sortie le 27 janvier 2016. En ouverture de Voix d'étoiles 2015.

Rien que pour le plaisir de se souvenir ou à découvrir si on ne connait pas. MAGNIFIQUE!

Et tout ça parce qu'il y a eu ce film...

Voir les commentaires

Publié le par alexandra Ibanès
Publié dans : #Passion ciné, #Les films de Tristan, #Entrée des artistes
Cinéma d'automne à Castelnaudary

Suite à l'article paru dans l'indépendant, le cinéma d'animation a ouvert ses portes à Tristan et depuis, nous vivons des moments rares et magiques.

J'ai appris par Monsieur Denys Clabaut (Les amis du cinoch'), qu'il organisait le clap 2 du festival CINEMA D'AUTOMNE à LA HALLE AUX GRAINS de Castelnaudary et lorsque j'ai reçu le programme, nous n'avons pas hésité une seconde pour nous déplacer.

Pour pasticher Prévert "L'Aude est toute petite pour ceux qui aiment, comme nous, le cinéma d'un aussi grand amour".

Mercredi 30 septembre

Nous sommes allés à la séance CONTES DE LA NUIT de Michel Ocelot. Nous avons été accueillis très chaleureusement par l'équipe d'organisation qui était accompagnée de l'assistant réalisateur de Michel Ocelot. Tristan a pu échanger quelques idées sur l'animation au niveau technique et informatique avec lui après le film et le débat qui a suivi la projection. La discussion a beaucoup porté sur la théorie du mouvement en animation qui est plus complexe que ça n'y parait, les propos n'étaient pas loin de l'allégorie de la Caverne de Platon. Tristan était à la fois très heureux mais un peu triste de ne pas pouvoir assister à une démonstration au niveau technologique.

Ce jour -là avec Jean-Claude Charles, ce même assistant réalisateur et marionnettiste (Azur et Asmar, Contes d'Ocelot) , Tristan a fait un atelier de film d'animation image par image.

Nous avons aussi vu l'expo des dessins d'Ocelot et nous nous nous sommes attendris devant Gédéon (créé par Rabier) mis en animation dans les années 70. Les autres planches montraient différents dessins créant le mouvement.

Samedi 3 Octobre

Une journée d'intelligence, d'émotion et de poésie.

Nous sommes allés à la médiathèque de Castelnaudary pour la projection de CHIENNE D'HISTOIRE qui a eu la palme d'or à Cannes en 2010. C'était une raison de notre venue mais dès le départ on a oublié le côté people du film (qui n'est pas people!) pour ne s'intéresser qu'au fond. Le dessinateur Thomas Azuelos qui a fait des études d'Arts plastiques à Montpellier et à Aix en Provence,qui est illustrateur de presse( il collabore au Monde, au Monde de l'Argent, au Monde des Livres, etc...et par ailleurs à divers fanzines et magazines) est venu nous présenter ce film.

CHIENNE DE VIE est un joyau du film d'animation qui par une esthétique irréprochable (on est proche du monde de Chagall quelques fois) dénonce le génocide arménien en Turquie en 1910 et raconte cette histoire terrible de chiens qui a réellement existé.

Bien que ce film s'adresse à de jeunes adultes et adultes tout court, Tristan a tout compris et a été révolté, il ne cesse de me poser des questions. Le débat qui a suivi fut passionnant et montrait que dans un monde en conflit, de bien belles personnes oeuvrent avec une grandeur d'âme pour faire évoluer les choses. Merci à Thomas Azuelos pour ce beau moment d'humanité.

Ce même matin, Tristan me dit "Maman y a Denys, Maman regarde y Michel Ocelot!!!!" Ah Michel Ocelot ! Dès qu'il a vu Tristan, il s'est dirigé vers lui avec une immense tendresse dans les yeux (tendresse qui ne le quitte jamais ) et a commencé à discuter avec lui d'animation, des BELLES FAMILLES (film de Tristan), il s'est installé à ses côtés pour mieux échanger et lui a montré une boîte mystérieuse avec un contenu qu'il verrait après la projection de CHIENNE D'HISTOIRE. J'avoue que j'étais aussi émue que mon fils, les larmes au bord des yeux de pouvoir autant échanger avec celui qui a donné un petit frère ,KIRIKOU, à Tristan durant sa petite enfance. L'émotion était à son maximum.

Quand Ocelot a ouvert la boîte, c'était magique, dedans se trouvaient les marionnettes des CONTES et des 3 inventeurs...Tristan a même pu exceptionnellement les toucher. C'est seulement l'après-midi, lors des 2 projections, qu'il s'est rendu compte de la chance qu'il avait eue en retrouvant ces silhouettes dans les films.

Nous avons donc assisté à DRAGONS ET PRINCESSES et les trésors cachés de Michel Ocelot.

Je terminerai en disant que cet homme est un véritable poète, il travaille souvent sur les contes car il peut aller droit au but en faisant quelque chose de joli en parlant de quelque chose de grave. Il faisait ses premiers films avec des silhouettes noires, sur une table lumineuse avec du papier transparent car il était pauvre. Devenu riche après l'immense succès, de KIRIKOU , AZUR ET ASMAR, il a continué. Les 3 inventeurs sont un bijou de poésie, de beauté et d'intelligence. Le roi bossu est un chef d'oeuvre pictural (Ah les bossus qui ont des ailes d'ange comme celui de Naïs -Pagnol) .

Tristan a été très intimidé par cette rencontre , il a une immense tendresse pour Ocelot qui lui a promis de voir son film...J'insiste, Michel Ocelot n'est pas qu'un inventeur d'histoires animées pour faire rêver, c'est un poète. Bravo et merci à lui d'avoir toujours continuer à croire en la beauté.

MERCI à Denys Clabaut et toute son équipe pour leur travail admirable et sans fausse note!

Cinéma d'automne à Castelnaudary
Jean-Claude Charles et Denys Clabaut

Jean-Claude Charles et Denys Clabaut

Comment anime-t-on les images?

Comment anime-t-on les images?

Cinéma d'automne à Castelnaudary
Cinéma d'automne à Castelnaudary
Discussion entre Jean-Claude Charles et Tristan sur l'animation des images

Discussion entre Jean-Claude Charles et Tristan sur l'animation des images

Gédéon en animation, c'est Michel Ocelot! (Expo Ocelot à la Halle aux Grains de Castelnaudary)

Gédéon en animation, c'est Michel Ocelot! (Expo Ocelot à la Halle aux Grains de Castelnaudary)

Papiers découpés et animés des 3 inventeurs (Expo Ocelot)

Papiers découpés et animés des 3 inventeurs (Expo Ocelot)

Thomas Azuelos à la médiathèque de Castelnaudary pour CHIENNE D'HISTOIRE.

Thomas Azuelos à la médiathèque de Castelnaudary pour CHIENNE D'HISTOIRE.

Tristan, Michel Ocelot et la boîte aux trésors...

Tristan, Michel Ocelot et la boîte aux trésors...

Cinéma d'automne à Castelnaudary
Cinéma d'automne à Castelnaudary
Cinéma d'automne à Castelnaudary
Cinéma d'automne à Castelnaudary
Cinéma d'automne à Castelnaudary

Voir les commentaires

Publié le par alexandra Ibanès
Publié dans : #Presse, #Passion ciné, #Les films de Tristan
Tristan dans la presse

Aujourd'hui , je laisse la parole aux amis...

De ma terre de presqu'Amérique, salut l'artiste en herbe pour ces rois rigolos. Et longue vie à la République de la poésie!

Auboisdemoncoeur

Bravo à Tristan et à ceux qui l'entourent si intelligemment...
Attention toutefois à ne pas trop se laisser griser par sa propre photo et un article dans la presse, c'est bien, OK., c'est très bien...mais ne pas se sentir ni "mieux" ni "meilleur" qu'avant la parution.... Veiller à garder les vraies grandes valeurs: humilité, modestie, enthousiasme, envie de partage...
De cette manière, si un jour un autre article paraît avec des réserves ou des critiques négatives (ce qui peut arriver), ne pas s'en sentir meurtri ni affaibli...
Ce qui compte c'est de tracer son sillon en toute sincérité...et d'œuvrer au cœur de la Vie sans penser à la notoriété... mais BRAVO tout de même, bien entendu, pour cet article...

Pierrette D.

Coucou ! Bravo à la vedette, il est tellement beau en plus !

Cat et Ed.

Coucou
Je viens de regarder le film de Tristan.
C'est super, plein d'humour (j'étais hilare à la vue du couteau...!)
C'est un bon outil pour la mémorisation de ces différents rois et de leurs "caractéristiques" (si c'est toujours ça qu'on enseigne dans les cours d'histoire...!)
Je vous demande la permission de le partager sur facebook, puisqu'il est déjà sur youtube. Vous êtes OK ???
Bisous et belle journée
Corinne B.

Merci pour ce beau témoignage.

A très vite

Denys C.

Toutes nos félicitations à Tristan déjà remarqué pour ses habiles créations dans l'animation, et mis à l'honneur dans la presse: succès mérité!

Dany G

Bravo, Tristan, j’ai vu ton film, il m’a plu.

Claude D.

Tristan dans la presse
Tristan dans la presse

Voir les commentaires

Publié le par alexandra IBANES
Publié dans : #Passion ciné, #Les films de Tristan
Festival du film d'animation à Castelnaudary...Histoire d'un conte de fée

Nous ne manquerons pas cette année, le festival du film d'animation qui se déroulera à Castelnaudary durant toute une semaine. L'invité d'honneur est Michel Ocelot, le réalisateur de KIRIKOU, AZUR ET ASMAR...que personne n'a oubliés.

Nous irons le mercredi 30 septembre revoir LES CONTES DE LA NUIT en ciné -goûter puis Tristan fera un atelier STOP-MOTION avec un plasticien de KIRIKOU!

Le 3 octobre nous retournerons au festival dès le matin pour une conférence de Thomas Azuelos qui a eu la palme d'or à Cannes en 2010 avec son film d'animation CHIENNE D'HISTOIRE.

http://cinemadautomne.fr/?p=414

Il y aura au cinéma une exposition des dessins d'Ocelot (Je me réjouis à l'avance) et l'après-midi, nous assisterons à deux séances DRAGONS ET PRINCESSES et LES TRÉSORS CACHES du réalisateur.

Autant dire que nous avons tout simplement la tête dans les étoiles.

http://cinemadautomne.fr/?page_id=299

Les liens cinéma d'automne de cet article contiennent des extraits de films. Un grand MERCI pour tout à Denys Clabaut!

Festival du film d'animation à Castelnaudary...Histoire d'un conte de fée

Voir les commentaires

Publié le par alexandra IBANES
Publié dans : #Passion ciné, #Les films de Tristan
Les belles familles de Prévert en film d'animation par Tristan

Ce fut un travail de longue haleine mais le résultat est là!

Pendant plusieurs jours, Tristan a créé, modelé, choisi une musique qui pour lui était une évidence...afin de réaliser un nouveau petit film d'animation en pâte à modeler.

Deux techniques ont été utilisées: le morphing et le stop-motion.

Le morphing consiste à transformer une forme initiale en une autre. Tristan photographiait son roi d'origine, puis petit à petit modelait la pâte de façon à obtenir une nouvelle forme, en photographiant chaque étape.

Avec le stop-motion, les photos prises bout à bout créent les mouvements des personnages et leurs déplacements.

Le texte des Belles Familles de Prévert n'a pas été choisi au hasard. Tristan connait ce texte puisqu'il le décline dans les spectacles de Jacques Ibanès.

On a choisi de détourner les rois en créant d'adorables monstres dont certains ont les caractéristiques des souverains qu'ils représentent. Vous reconnaîtrez Louis le Fainéant, Louis le Lion, Louis le Guerrier, Louis le Bon, Louis Le Hutin, Le Roi Soleil, le décapité...Il a fallu bien évidemment faire des recherches pour avoir certaines vraisemblances.

Après des heures de travail, des fous rires, de l'énervement, une immense patience , la mise en forme au niveau informatique,Tristan est heureux de vous présenter ses BELLES FAMILLES !

Action!

Commentaire(s)

BRAVO TRISTAN ! ! !

Je suis complètement fan de ton travail ... et vraiment épaté et admiratif du résultat final !

BRAVO, BRAVO et BRAVO ! ! !

J'ai (enfin !!!) vu aussi ton petit film sur Paris. Les mouvements de caméra, et l'atmosphère magique, sont dignes de Truffaut !


GERARD A.

Mais qu'est-ce que nous avons ri c'est génial ! Tout plein d'imagination de poésie de tendresse et d'humour Quant à la princesse deZécoles c'est de loin la plus belle, tout auréolée d'amour.

Un grand bravo à Tristan et à sa brillante assistante, et toute notre reconnaissance pour cet heureux moment, je vous quitte on va le regarder encore une fois, bises !

DUO CANTICEL

Excellent et Bravo Tristan...

Amitiés

DENYS (les amis du cinoch')

Bravo à Tristan

Bises

Michel B.

Plus de 1200 photos...

Modelage d'un personnage

Modelage d'un personnage

Et à l'assistance technique : LA PRINCESSE DEZECOLLE

Et à l'assistance technique : LA PRINCESSE DEZECOLLE

Voir les commentaires

Publié le par alexandra collet
Publié dans : #21 nuits avec Pattie, #Passion ciné, #Les films de Tristan, #Entrée des artistes
FOCUS: Denys Clabaut

Denys Clabaut restera une rencontre très importante dans la vie de Tristan.

C'était l'année dernière, alors que les frères Larrieu tournaient 21 nuits avec Pattie à Castans avec les productions Aréna, lui arrivait avec son projet de faire un film d'animation en une journée avec les enfants du village.

Je ne voulais manquer ça pour rien au monde!

Denys a été très pédagogue, attentif à chacun, charmant, d'une grande patience, il a mis en oeuvre les idées de tous les participants, nous a appris la technique utilisée (le stop-motion) et la finalité informatique pour aboutir au film lui-même. A la fin de la journée, après des milliers de photos prises et mises bout à bout CASTANWOOD était né et présenté sur écran géant en avant première de Jiburo un magnifique film coréen et en présence des frères Larrieu et de leurs techniciens. Tristan avait les yeux mouillés!

Le lendemain ,il commençait ses premiers films d'animation, puis ensuite des diaporamas. Il a de nombreux projets en tête qui sont très créatifs, filmer, produire, réaliser, il ADORE! (Il travaille tout seul!)

Sans la rencontre de Denys, jamais il ne se serait plongé dans ce loisir qui le passionne. Oui, il y a des rencontres qui changent une vie!

NB: En plus ce Denys est génial, il est fan comme la famille Rhinocéros de Tati, Chaplin, Buster Keaton...

En fin d'article tous les films de Tristan.

Qui est Denys Clabaut?

Chargé de mission cinéma aux Amis du Cinoch', Denys Clabaut entretient avec le septième art une passion débordante et une soif inextinguible de la transmettre. Lorsqu'on lui demande à quel lieu il est attaché, Denys aurait tendance à commencer par la magnifique salle 1 du cinéma Colisée, à Carcassonne, désespérément fermée au public depuis des années. À l'extérieur des salles obscures, il aime randonner dans ce département «hautement cinégénique» où Jean-Jacques Beineix a par exemple tourné «37,2° le matin», aux Chalets de Gruissan, et plus récemment Arnaud Larrieu, «21 nuits avec Pattie», à Castans. Depuis son arrivée à Carcassonne, en 2008, Denys est tombé sous le charme des châteaux de Lastours. Un vrai décor de cinéma qu'il aimerait bien voir utilisé dans un scénario contemporain, et pas forcément un film historique. «L'attachement historique à ces lieux fait qu'on a parfois du mal à imaginer qu'on puisse y faire autre chose que des films d'époque», regrette-t-il un peu. Quoi qu'il en soit, «Lastours, j'ai tout de suite été pris pas cette histoire. Comment on y vivait. Chaque fois qu'un réalisateur vient dans l'Aude, je l'emmène à Lastours», explique-t-il. Olivier Ducastel, Nicolas Philibert et Serge Avedikian ont ainsi eu droit à leur petite balade en montagne Noire. Une histoire et un panorama exceptionnels Il faut dire que le cadre est grandiose, dominé par les quatre silhouettes des châteaux de Cabaret, Tour Régine, Surdespine et Quertinheux. Édifiés à 300 mètres d'altitude, ils veillent sur le cours de l'Orbiel et le torrent du Grésilhou, dans un paysage sauvage hérissé de cyprès. Depuis le haut Moyen Âge, les châteaux de Lastours constituaient un point de contrôle de l'une des principales voies de circulation de la montagne Noire. Lors de la Croisade contre les Albigeois, ils prirent une importance capitale. Le site est fouillé depuis 1980. Sous la direction de l'archéologue, Marie-Elise Gardel, le village médiéval de Cabaret a été mis au jour. Des fouilles archéologiques menées depuis 1980 sous la direction de Marie-Elise Gardel, ont permis de mettre au jour le village médiéval de Cabaret, haut lieu du catharisme et de la résistance contre les armées croisées. Une centaine de maisons d'habitation et de nombreuses forges constituaient ce «castrum» abandonné du jour au lendemain par les habitants qui ont laissé sur place tous leurs effets et objets. Aujourd'hui aménagé, le site est d'une grande beauté. Il offre un panorama à couper le souffle. On y chemine entre histoire, patrimoine et pleine nature. Ne vous attendez pas à trouver dans le salon de Denys Clabaut des rayonnages chargés de films de tous genres et toutes époques. Quelques-uns sont certes rangés dans trois petits tiroirs mais «un film, pour moi, dit le chargé de mission cinéma aux Amis du Cinoch', c'est fait pour être vu au cinéma, pas à la télé». Alors quand on se fait une toile, chez les Clabaut, ça demande un peu plus d'effort que d'appuyer sur le bouton lecture de la télécommande et de se crever les yeux à lire les sous-titres sur l'écran TV. Il faut pousser le canapé, déplacer le vieux projecteur Debrie MS 24 des années trente, descendre la télé de son meuble pour libérer le mur servant d'écran, brancher le vidéoprojecteur et surtout, voir le film à plusieurs pour le partage des émotions. «J'aime le cinéma pour ce qu'on y voit mais aussi pour ce qu'on y vit». Ce qu'on y vit ? Des rencontres, par exemple. Tiens ! C'est dans une salle du cinéma «Le Moderne», à Carvin, dans son Pas-de-Calais natal, que son père tomba amoureux de l'ouvreuse. Denys ne tarda pas à pousser son premier cri. Denys, on l'observe prévenant, attentif, concerné. Aussi discret à son sujet qu'il devient disert dès qu'il se lance sur Tati, Kiarostami, Burton ou Paradjanov ou sur l'incroyable joie ressentie sur les tournages, comme celui de «21 nuits avec Pattie», d'Arnaud Larrieu, avec Isabelle Carré, Karin Viard, André Dussolier et Sergi Lopez, l'an dernier à Castans. Intarissable sur cette tendresse jamais démentie pour le burlesque dont témoignent les bouquins sur Harold Lloyd ou Chaplin dont sont parsemées les étagères, il avoue un «immense respect pour ce qu'ils ont fait et qui perdure». Denys, on le pressent inquiet du travail bien fait jusque dans les plus infimes détails. On a plaisir, surtout, à voir s'éclairer son regard de gosse émerveillé dès lors qu'il parle cinéma. Et comme Denys Clabaut parle – presque – tout le temps cinéma, sa joyeuse bobine s'anime sans cesse de mille émotions que caresse une voix douce et bienveillante. «Le cinéma, c'est un formidable moyen d'être heureux», juge-t-il et il en constitue une preuve crédible. D'une nature positive et peu encline au conflit, rien d'étonnant à ce qu'il soit devenu l'interlocuteur privilégié de tous les dispositifs d'éducation au cinéma du département, de la maternelle jusqu'au lycée. «Enfant, ça me gênait toujours que les profs nous emmènent au cinéma pour se servir du film seulement comme d'un support de la matière. Moi, je rappelle systématiquement qu'on est sur des pratiques artistiques faisant naître des émotions.» Missionnaire du cinéma Les siennes ne datent pas d'hier. Elles remontent à cette enfance nomade au gré des déménagements de ses parents «pigeons voyageurs». Né il y a 49 ans dans le Nord, Denys a suivi le mouvement à Montpellier, Saint-Affrique, en Guyane, à Paris… «Enfant, je traînais mes parents au cinéma», se souvient-il, lui dont le premier métier fut cuistot. Mais en sortant de l'école hôtelière de Souillac, à 18 ans, une réorientation lui paraît évidente. Instinctivement, comme la luciole au réverbère, il est «allé vers l'image». La photographie, d'abord, le cinéma, irrépressiblement. Peut-être bien par atavisme, d'ailleurs. Un truc incroyable découvert au sujet de son grand-père. Travelling arrière : en 1998, Denys bosse comme animateur socio-culturel à Epinay-sur-Seine. Avec un projo 16 mm, il montre des films aux enfants de la MJC. Ce qu'il faisait d'ailleurs déjà auparavant, dès 1990, pour la cinémathèque de Paris. Grâce à lui des tas de gosses ont découvert «Crin Blanc», «Le Ballon rouge» et combien d'autres… «Montrer aux enfants que tout est réfléchi au cinéma, tout est pensé, calculé, qu'on est manipulé, former les publics». Bref, en 1998, le voyant ainsi transmettre aux autres sa flamme pour le cinéma, la grand-mère de Denys s'en amuse et lui livre cette confidence : son grand-père, mineur de fond dans la fosse 9 de Lens, projetait lui aussi des films de salle en salle. La vie comme un remake En savoir plus sur http://www.ladepeche.fr/article/2015/04/26/2094311-denys-clabaut-une-bonne-bobine.html#yHEbDoL6ukxvlBXY.99

FOCUS: Denys Clabaut

Voir les commentaires