Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Madame Rhinocéros

Madame Rhinocéros

Les surprises de la vie...

Articles avec #quand je chante... catégorie

Publié le par alexandra IBANES
Publié dans : #Quand je chante...
Mon pays était beau...

La première fois que j'ai rêvé d'Antraigues, je n'avais pas encore 15 ans, je découvrais Ferrat avec J'IMAGINE, MA FRANCE... et Bernard Pivot s'invitait chez lui pour une très belle émission que je n'ai jamais oubliée. Mon coeur est resté toute une vie à l'ombre bleue d'un figuier sans que jamais je n'aille en Ardèche. J'échangeais seulement quelques mots avec Ferrat dans les moments forts de ma vie et ça m'allait très bien.

 

 

 

 

L'été dernier, des amis nous ont proposés de venir découvrir Antraigues et nous avons retenu une date, rien ne m'empêcherai d'y aller durant un long week-end pour fêter l'amitié, la chanson, les rires, la gastronomie ardéchoise et bien-sûr Ferrat.

Les premières personnes rencontrées dans le village ont été Colette Ferrat et Francesca Solleville que j'ai tenu à laisser tranquilles, je me suis refusée à aller les déranger. Antraigues  a été un véritable enchantement.

J'ai aimé l'authenticité de l'hôtel LA MONTAGNE où nous étions, j'ai aimé la gentillesse des habitants qui nous ont très bien accueillis, Nini et tous les autres (présents avant l'ouverture de la montagne le matin pour retrouver les copains dans un éclat de rire). J'ai aimé Antraigues sous le soleil, sous la pluie battante et au petit matin avec ses collines enneigées. J'ai aimé Antraigues de Saussac, j'ai aimé Nicole, Jean-Charles, Marco, Christiane,Jean-Luc et les autres. J'ai aimé la gastronomie ardéchoise à la table d'hôtes où Allain Leprest aimait tant aller. J'ai aimé voir la maison isolée de ce sacré Félicien chanté par Ferrat. J'ai aimé laisser un mot à Jehan chez Christiane , il le trouvera dans le deuxième tiroir du meuble de la cuisine. J'ai aimé découvrir la peinture de Marc Bontemps un artiste inoubliable, magicien, raconteur d'histoire et qualifié de poète par Tristan. J'ai aimé la "maison" Ferrat où j'ai dansé comme une saucisse avec mon fils sur Santiago de Cuba et où j'ai laissé couler mes larmes d'émotion retenues tout un week-end. J'ai aimé graver dans ma mémoire le sourire de Tristan devant le piano de Jean.

Antraigues? Je n'étais pas prête jusqu'à ce week-end, je voulais vivre ce village comme dans mes rêves et pas en allant y rencontrer Ferrat durant cinq minutes, en n'étant pas sûre de le trouver.Mes deux amours m'ont accompagnée et ont aimé, ce fut mon plus beau cadeau.

Antraigues, je te dis à l'année prochaine!

 

 

Mon pays était beau...
Mon pays était beau...
Mon pays était beau...

Voir les commentaires

Publié le par alexandra Ibanès
Publié dans : #Quand je chante...
Quand je chante, je deviens chanson : L'éternité Picasso

La première fois que j'ai écouté Isabelle Aubret, je devais avoir 17 ans, je la découvrais grâce à Jean Ferrat dont je suis une fervente admiratrice. Les premières chansons que j'écoutais d'elle, si je me souviens bien, étaient 1789 où les hommes découvraient "des mots très beaux, des mots superbes" et Liberté...C'était l'époque des premiers CDs et la fin des 33 tours et je me souviens avoir particulièrement aimé un de ses albums qui avait pour titre éponyme Vague à l'homme (Prix Charles Cros). J'écoutais aussi sans relâche, dans mon walkman, une cassette avec La rose noire, Le diable au coeur, Beyrouth, L'oiseau de liberté et j'étais fascinée par cette voix cristalline sur laquelle je posais ma voix grave en chantant ce répertoire dont je raffolais. Comme j'en ai usé des piles durant cette première année!

Puis ce fut 1989, en France, on fêtait le bicentenaire de la révolution et Isabelle le chantait avec conviction, c'était beau, c'était fort et à cette même période un air de liberté soufflait sur l'Europe avec la chute du mur de Berlin et les pays de l'Est qui se libéraient... Je lui ai écris, elle m'a répondu et cela fait  30 ans que j'aime cette femme de tout mon coeur.

J'ai toujours eu la certitude que nos routes se croiseraient un jour. En 2000, ce fut notre première rencontre, furtive mais belle, la première d'une petite série.

Le soir de son récital, elle m'a dédicacé L'éternité Picasso avant de l'interpréter sachant que j'aimais cette chanson plus que tout.

Le parcours d'Isabelle est à son image, elle a toujours chanté ce qu'elle voulait et ce qu'elle aimait sans s'occuper des modes et avec un don de soi extraordinaire.

Elle m'a "vue" grandir, devenir une femme, devenir maman. La dernière fois que je l'ai rencontrée, c'était en 2014 à Lézignan Corbières et ce fut une soirée magique. 
Avec elle, quand je chante, je deviens chansons au pluriel car j'aime tout le répertoire de cette magnifique interprète.

EXTRAIT d'Un été à l'Iris de Suse (Ed. L'art d'en face)

6 juillet 2014:

(...) Quelques instants plus tard, son récital commence, le rideau s'ouvre mes longues années de fidélité à son égard, Jacques ému me serre la main tout au long du spectacle et Tristan dévore des yeux sa Fanette ( C'est le nom qu'on lui a  donné) et je me souviens (...)

Elle est là , Isabelle, sur scène comme un oiseau de liberté pour chanter la justice et la fraternité avec une énergie incroyable car le temps , les souffrances et sa foi en la vie l'ont rendue inébranlable.

Mes deux hommes sont subjugués. Tous les trois, main dans la main, nous retenons notre souffle; dans ma tête je l'accompagne dans toutes ses chansons que je connais par coeur.(...)

L'éternité Picasso, Grand-mère Ghetto et Je vole sont de véritables pépites très peu connues du public, voici deux liens pour les découvrir.

♪ Je Vole ♪ Allain Leprest/ Romain Didier

Un jour, j'aurai des plumes au dos
J' décollerai du Trocadéro
Je me coudrai du ciel aux ailes
Sur l'aiguille de la tour Eiffel
Et quand je passerai les nuages
Les enfants crieront au passage

{Refrain:}
"Elle est folle, folle, folle
Folle, folle
Elle est folle, folle, folle
Elle croit qu'elle vole"
Je suis folle, folle, folle
Folle, folle
Je suis folle, c'est vrai
Mais je volerai !

Le monde est beau de haut en bas
Avec un grand V dans les bras
Le monde est beau de bas en haut
Quand on se déguise en oiseau
Quand on se déguise en voyage
Et qu'on entend sur les rivages

{au Refrain}

Tu vois, je cueille un edelweiss
Un nénuphar sur le Loch Ness
Entre les nuages et la mer
Je prends l'angle de l'Angleterre
Je nage la brasse dans l'espace
J'habite les pages d'un atlas

"Elle est folle, folle, folle
Folle, folle
Elle est folle, folle, folle
C'est vrai qu'elle vole"
Je suis folle, folle, folle
Folle, folle
Je suis folle, c'est bien
Et je vole enfin

Voir les commentaires

Publié le par alexandra collet
Publié dans : #Quand je chante...
Petit garçon

Petit garçon

Le 2 août 2012, je me souviens de la date car c'était mon anniversaire, je suis allée au récital de Graeme Allright avec Rhinorock dans une église près de Villar en val. Nous étions au premier rang et une chanson lui a été dédiée : Petit garçon.

Graeme Allright a remarqué Tristan et a décidé de chanter ce titre en le regardant dans les yeux... C'était Noël, en plein coeur de l'été. Cette jolie histoire reste un magnifique souvenir car Petit garçon a été et reste un très grand succès dans toutes les écoles maternelles au moment de Noël et dans tous les centres de vacances. Je me dis que mon petit garçon à moi, a eu une sacrée chance d'avoir comme cadeau ce titre chanté par l'auteur - interprète

Voir les commentaires

Publié le par alexandra Ibanès
Publié dans : #Quand je chante...
Quand je chante , je deviens chanson ...Nougaro - L'enfant phare

Paziols est un petit village, au bout du monde, dans les Corbières et dans ce village, Nougaro avait sa maison de vacances.

Depuis un certain temps, je désirais découvrir ce lieu où a vécu l'auteur et l'interprète de L'ENFANT PHARE ( Les premières maquettes de cette album sorti en 1997 ont été réalisées dans la salle des fêtes de Paziols). Je voulais être riche à millions de ronds dans l'eau comme dans la chanson en découvrant Le Verdouble qui déroule ses méandres sur ses pierres.

Nous avons pris un pique-nique et chevauché notre cheval de fer pour entrer au cœur de la chanson LA RIVIERE DES CORBIERES , la journée a été magnifique.

Nous n'étions pas arrivés devant la célèbre rivière nougarienne pour déjeuner mais le paysage était déjà à la hauteur du texte. Nous nous sommes installés sur les rochers lisses d'une petite rivière qui chantait et scintillait et j'entendais ma belle eau, ma bonne eau dans sa divine ronde, radieuse radio, en canot stéréo sur ses ondes.

Au cours du repas, j'ai chanté l'hymne des Corbières avec allégresse en étant accompagnée d'un très bel orchestre : la rivière, un pinson des arbres, un chœur d'oiseaux et des grenouilles très en forme !

Nous sommes ensuite allés à Paziols en découvrant sur notre parcours des montagnes enneigées et des châteaux cathares. Paziols est un village où le temps s'est arrêté, je vous invite à le découvrir avec des photos du lieu ( Marti, Leprest, Vander, Gougaud, Cujious, Jehan, Vassiliu…ont rendu visite à Nougaro quand il y résidait. Aujourd'hui c'est un coucou qui chantait ses deux notes : MI /DO)

LA RIVIERE DES CORBIERES

On l'appelle le Verdouble
La rivière qui déroule
Ses méandres sur les pierres
La rivière des hautes Corbières
Toi le pêcheur en eau trouble
Elle n'est pas faite pour toi
Le moindre poisson te double
Et te glisse entre les doigts
Mais si tu aimes la chanson
De son hameçon
Si tu aimes le son, le son de son âme
Elle te servira comme un échanson
Les flots fous, les flots flous
De ses fraîches flammes

Il scintille le Verdouble
Mais le cours de son argent
Ni les dollars ni les roubles
Ne te le paieront comptant
Pas la peine que tu te mouilles
À percer ses coffres-forts
C'est dans l'œil de ses grenouilles
Que sont ses pépites d'or
Mais tu seras riche à millions
De ronds dans l'eau
Il suffit d\'un plongeon d\'une gente dame
Et si tu bois le bouillon, pars à vau-l'eau
Noyé dans un baiser

Ce n'est pas un drame

Ô, ô mon eau, ma belle eau, ma bonne eau
Fais-moi flotter en haut de ta divine ronde
Ô ô ô, ô mon eau, radieuse radio
Passe-moi en canot stéréo sur tes ondes

Dans les gorges du Verdouble
Sur un lit de cailloux blancs
J'ai composé ces vers doubles
Que j'espère ressemblants
Si aux eaux de mon Verdouble
Tu préfères l'océan
C'est facile, tu les ouble
Tu les oublies simplement

Claude Nougaro - Rivière des Corbières - vidéo Dailymotion

www.dailymotion.com/.../xok33_claude-nougaro-riviere-des-corbiere_mus...

Quand je chante , je deviens chanson ...Nougaro - L'enfant phare
Pique-nique bucolique au bord de la rivière.

Pique-nique bucolique au bord de la rivière.

La rivière chante...

La rivière chante...

Quand je chante , je deviens chanson ...Nougaro - L'enfant phare
Quand je chante , je deviens chanson ...Nougaro - L'enfant phare
Quand je chante , je deviens chanson ...Nougaro - L'enfant phare
Quand je chante , je deviens chanson ...Nougaro - L'enfant phare
Quand je chante , je deviens chanson ...Nougaro - L'enfant phare
Quand je chante , je deviens chanson ...Nougaro - L'enfant phare
Quand je chante , je deviens chanson ...Nougaro - L'enfant phare
LE VERDOUBLE DE LA CHANSON...

LE VERDOUBLE DE LA CHANSON...

PAZIOLS.

PAZIOLS.

Quand je chante , je deviens chanson ...Nougaro - L'enfant phare
Quand je chante , je deviens chanson ...Nougaro - L'enfant phare
Quand je chante , je deviens chanson ...Nougaro - L'enfant phare
Quand je chante , je deviens chanson ...Nougaro - L'enfant phare
Quand je chante , je deviens chanson ...Nougaro - L'enfant phare
MAISON DE NOUGARO

MAISON DE NOUGARO

Quand je chante , je deviens chanson ...Nougaro - L'enfant phare
Quand je chante , je deviens chanson ...Nougaro - L'enfant phare
Quand je chante , je deviens chanson ...Nougaro - L'enfant phare
Quand je chante , je deviens chanson ...Nougaro - L'enfant phare
Quand je chante , je deviens chanson ...Nougaro - L'enfant phare
Quand je chante , je deviens chanson ...Nougaro - L'enfant phare
Je suis l'enfant-phare...

Je suis l'enfant-phare...

Voir les commentaires

Publié le par alexandra Ibanès
Publié dans : #Quand je chante...
Quand je chante , je deviens chanson ...Nildà Fernandez

Je me souviens de ce jour d'Août 2011 où, sous l'orage, j'avais du trouver refuge dans l'Eglise de Villar en Val. A ma droite, il y avait Yves Rouquette et à ma gauche , juste séparé par Tristan, Nilda Fernàndez invité au festival Delteil. Très fatigué et envoûté par la musique de Villa Lobos, mon petit est tombé de fatigue sur les genoux de son voisin. Il s'est endormi et a passé la moitié du concert comme ça. Nilda m'a regardée, a souri et a laissé Tristan dormir sur ses genoux...Depuis quand je repense à cette jolie histoire, j'entends cette chanson-poaime...

Voir les commentaires

Publié le par alexandra ibanès
Publié dans : #Quand je chante...
Quand je chante , je deviens chanson ...Jacques Ibanès

Pendant 15 jours ,au printemps 2014, Jacques Ibanès a été gardien du phare à L'Ile Wrac'h, en Bretagne. Il y était en résidence d'artiste et, avant de partir, il a enregistré la chanson qui se trouve à la fin de cet article.

Jacques a écrit, rencontré des gens extraordinaires, il a revu ses deux fiancées (preuve à l'appui), accueilli des enfants, fait deux spectacles autour de ses INSTANTS BRETONS. Il est revenu enchanté de cette île.

Quand je chante , je deviens chanson ...Jacques Ibanès
Quand je chante , je deviens chanson ...Jacques Ibanès
Quand je chante , je deviens chanson ...Jacques Ibanès
Aux deux fiancées préférées! Bisous de l'épousée...(rires)

Aux deux fiancées préférées! Bisous de l'épousée...(rires)

"Jacques, tu nous lis les lettres de ton amoureuse?"

"Jacques, tu nous lis les lettres de ton amoureuse?"

Quand je chante , je deviens chanson ...Jacques Ibanès

Voir les commentaires

Publié le par alexandra collet
Publié dans : #Quand je chante...
Quand je chante, je deviens chanson...Ray Ventura

Voilà un florilège de chansons qui sent bon les prochaines vacances et l'amour...

Ne me demandez pas pourquoi, mais depuis toujours, je suis "fan" des chansons de Ray Ventura surtout quand revient l'été (et sa mi-août) qui se décline sur deux notes...

Sur deux notes
Je te dis que je t'aime
Sur trois notes
Je te donne mon cœur
Sur quatre notes
Je dév'loppe le thème
Et sur toute la gamme
Je chante mon bonheur
Sur deux notes
Je vais mettre "Caresses"
Sur trois notes
"Un amoureux frisson"
Sur quatre notes
Pourquoi pas "Nos ivresses"?
Et sur toute la gamme

J'ai fini ma chanson

Je ne connaissais pas cette version très émouvante...

Voir les commentaires

Publié le par alexandra collet
Publié dans : #Quand je chante...
Quand je chante, je deviens chanson...Ferrat/Gougaud

Ô ma patrie de monts et de rivières vertes
Moi qui t'invoque à chaque instant
Je suis comme le coq dressant au ciel sa crête
Je chante et chante tout le temps

(Mon chant est un ruisseau)

Quand j'ai découvert Ferrat, il y a près de 25 ans, deux chansons m'ont particulièrement touchée :J'imagine qui exprimait tous mes rêves et mes espoirs et Le point du jour que je chante souvent dans ma tête le matin.

En un an , je devins amoureuse de l’œuvre du chanteur d'Antraigues.

Je découvris bon nombre de ses paroliers :Coulonges, Gougaud, Thomas...

C'est une véritable joie d'apprendre qu'Henri Gougaud sera présent sur le stand de Libellis aux côtés de Jacques les 23 et 24 mai prochains pour le salon du livre de Narbonne.

J'ai tellement de choses à lui dire sur ses chansons, lui raconter J'imagine, L'adresse du bonheur, Un jour futur que j'ai chantées de nombreuses fois à tue-tête, Picasso Colombe que je tiens pour un petit chef-d’œuvre et lui parler des quelques paroles de Mon chant est un ruisseau qui accompagnaient la photo de mon Tristan pour annoncer sa naissance à Ferrat (ce fut le dernier courrier de notre correspondance).

Les mots de Gougaud qu'ils soient poèmes, révoltes, fantaisie, fraternité sont inscrits en moi.

Paroles de Picasso Colombe

Il était un homme-oiseau
Qui cueillit le monde rond
L'ouvrit de ses doigts pipeaux
L'enfouit dans son œœil citron
Puis déshabilla les dieux
Les fit danser dans les bois
Les croqua de ses dents bleues
Les enivra de hautbois

Picasso colombe au laurier
Fit Guernica la mort aux cornes
Pour que dans un monde sans bornes
La nuit ne vienne plus jamais
La nuit ne vienne plus jamais

Il était un homme-fruit
Qui roula dans l'herbe crue
Sur une femme pétrie
Par un dieu Pan au poil dru
Femme il fendit ton chignon
D'un coup de soleil tranchant
Le fendit comme un oignon
Dans la cuisine des champs

Picasso colombe au laurier
Fit Guernica la mort aux cornes
Pour que dans un monde sans bornes
La nuit ne vienne plus jamais
La nuit ne vienne plus jamais

Il était un homme enfin
Prit le fruit et le croqua
Prit l'oiseau le fit humain
Coloriant aux éclats
But le temps et s'enivra
But le vin qui devint pur
Prit la cage et la brisa
Sur la porte du futur

Picasso colombe au laurier
Fit Guernica la mort aux cornes
Pour que dans un monde sans bornes
La nuit ne vienne plus jamais
La nuit ne vienne plus jamais
La nuit ne vienne plus jamais

Voir les commentaires

Publié le par alexandra collet
Publié dans : #Quand je chante...
Quand je chante, je deviens chanson...Ave Maria de Caccini

Merci à Cat et Edgar pour leur véritable amitié. L'Ave Maria de Caccini est un de mes morceaux préférés et je suis heureuse de vous le faire découvrir par mon duo catalan préféré qui n'est presque plus teuton.Bravo pour leur magnifique carrière.

Ecoutez, rêvez, c'est une superbe interprétation.

Voir les commentaires

Publié le par alexandra collet
Publié dans : #Quand je chante...
Quand je chante, je deviens chanson...Une sorcière comme les autres

"Quand je chante, je deviens chanson..." Pauline Julien

C'est avec cette grand artiste québécoise que je désire démarrer cette rubrique pour la bonne et simple raison qu'elle a interprété Une sorcière comme les autres (d'Anne Sylvestre) qui est ma chanson préférée.

Née à Trois-Rivière en 1928, elle commence son parcours de comédienne à Québec et à Montréal avant de tenter sa chance à Paris comme diseuse et chanteuse dans les boîtes à chansons de la rive gauche. Elle interprète Brecht, Vian, Ferré, Barbara, Anne Sylvestre...puis ajoute à son répertoire Lévesque, Vigneault, Leclerc.

Cette âme à la tendresse sera une militante passionnée du Québec libre, une femme de parole, une femme de tête, à fleur de peau...

J'ai découvert Pauline Julien grâce à mon frère de cœur qui vit de l'autre côté de l'Atlantique et qui a eu la gentillesse de m'offrir quelques CDs que j'aime particulièrement.

Voir les commentaires