Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Madame Rhinocéros

Madame Rhinocéros

Les surprises de la vie...

Publié le par alexandra Ibanès
Publié dans : #C'est une maison bleue, #TOC: Troubles obsessionnels culinaires
C'est une maison bleue...Le SUPER BIG JACK!

Dans les troubles obsessionnels culinaires de la famille Rhinocéros, il y a le SUPER BIG JACK! Ce plat américano-castansol de la Montagne noire se déguste la plupart du temps le 24 août, jour de l'anniversaire de RHINOROCK, je veux dire Tristan! Ce jour-là, à sa demande avec des produits du jardin et des pièces de boucher, notre laboratoire se transforme en fast-food montagnard pour son plus grand plaisir! Le SUPER BIG JACK créé il y a 7 ans par Jacques Ibanès (d'où le nom du burger!) est accompagné de frites tranchées une à une à la main. Pour le dessert, rien de très compliqué, c'est une charlotte aux griottes que je devrai confectionner tant que je vivrai. C'est le gâteau d'anniversaire!

Cette année, nous avons décidé que nous fêterons désormais à chaque anniversaire nos deux naissances, celle de Tristan et celle où je suis devenue Maman...

C'est une maison bleue...Le SUPER BIG JACK!
C'est une maison bleue...Le SUPER BIG JACK!
C'est une maison bleue...Le SUPER BIG JACK!
C'est une maison bleue...Le SUPER BIG JACK!
C'est une maison bleue...Le SUPER BIG JACK!
C'est une maison bleue...Le SUPER BIG JACK!
C'est une maison bleue...Le SUPER BIG JACK!
C'est une maison bleue...Le SUPER BIG JACK!

Voir les commentaires

Publié le par alexandra Ibanès
Publié dans : #Quand je chante...
Salut Jeff!

Salut Jeff,

Notre maison bleue où tu étais venu est bien triste aujourd'hui. Nous avons appris que tu avais décidé de nous quitter un peu plus tôt que prévu... En pleurant doucement ton départ, j'ai repensé à nos différentes rencontres. Je ne te l'ai jamais dit  mais lorsqu' avec Tristan nous sommes arrivés à ABC MUSIC, j'ai tout de suite su qu'il y avait un guitariste qui avait bien connu Daniel Balavoine, que j'aime depuis toujours... On me disait que tu étais drôlement sympa et que tu accepterais de m'en parler si je venais te voir...  J'ai mis plus d'un an pour franchir le pas, j'étais très intimidée, tu te serais bien moqué de moi si tu avais su ça! Puis, il y a eu l'enregistrement du CD de Jacques qui venait dans ta maison-studio pour chanter Apo. Je me souviens parfaitement du jour où l'enregistrement s'est fini, c'était un jour de Pâques et j'avais amené ma fameuse tourte qui empêche les morsures de serpent pour une année, j'aurais sans doute dû t'en faire une lors des dernières fêtes pascales, elle t'aurait peut-être protégé! Ces légendes réchauffent le cœur quand on en a besoin. Ah, Jeff! Je me souviens aussi de tes coucous intempestifs lors de mes cours de flûte avec Sandra, de tes chaussures dandy aux lacets orange, de tes lunettes de soleil portées du mauvais côté pour faire un pied de nez aux bien pensants... Je me souviens du fou rire que j'ai eu quand tu m'as raconté tes aventures musicales avec Hervé Vilard que tu as longtemps accompagné, de tes concerts avec Christophe, Paul Personne... Désormais, je ne te verrai plus la clope au bec sous le soleil, la pluie ou le Cers lorsque je viendrai prendre mes cours de flûte, tes saluts quand je serai dans "l'aquarium" en train de jouer, me manqueront... Je sourirai seulement quand j'irai dans la salle du fond papoter avec l'un ou l'autre et que je verrai ton superbe tapis où j'ai failli me casser plusieurs fois la figure, tu sais le tapis avec lequel tu avais fait l'Olympia et qui me donnait des ailes quand je jouais dessus, nous en avons si souvent ri. Je te quitte en fredonnant VENDEUR DE LARMES album et chanson de Balavoine auxquels tu avais participé. Il t'avait accueilli six mois chez lui, c'est que tu étais un chic type...Aujourd'hui, tu as joué au vendeur de larmes chez nous, ce n'est pas très malin et quand on écoutera désormais le CD de Jacques, ce sera une part de toi qui continuera à vivre dans nos cœurs. 

Voir les commentaires

Publié le par alexandra Ibanès
Publié dans : #C'est une maison bleue
C'est une maison bleue...Ciné et Liberté

Chaque année, les amis du cinoch' de Carcassonne organisent un "cinéma itinérant" dans la Montagne noire. Durant une journée, Denys propose un atelier de stop motion (tournage d'un film image par image ) pour réaliser un court métrage qui sera montré le soir même aux spectateurs venus  pour une projection qui a été programmée.

Cette année, notre journée cinéma s'est déroulée à Lespinassière. En hommage au festival qui avait eu lieu au début de l'été, le thème retenu a été la LIBERTE! Chacun a eu la possibilité d'exprimer ses idées pour les mettre en images. La femme du maire qui nous a rejoints nous a permis d'aller à la rencontre de certains villageois : la doyenne Julienne, Yvan l'ancien boulanger sorti tout droit d'un film de Pagnol (avec une belle histoire que nous avons retenu pour le film) et un couple d'allemands dont le mari est sculpteur et collectionneur d'instruments de musique, une sorte de Julos Beaucarne! Si nous n'étions pas très nombreux, l'ambiance durant toute la journée fut fort sympathique, très enjouée et le film a été réussi! Ce jour-là, nous nous sommes évadés de la prison en jouant les  passe-murailles et Jacques est apparu sortant d'un puits...Tout ça, grâce à des trucages très simples à réaliser dans les successions d'images. Tristan est ensuite resté avec Denys pour l'aider dans le montage, nous l'avons retrouvé à la projection de MA VIE DE COURGETTE (SUPERBE! ). En rentrant tard dans la nuit, nous avons croisé deux magnifiques chevreuils...en liberté!

 

L'histoire du boulanger:

Un jour , un représentant est venu voir le boulanger et lui a dit: "J'ai des produits modernes pour vous faciliter la tâche. Cette pilule bleue permettra la levée de la pâte, juste comme il faut . Si vous voulez du pain bien blanc, j'ai des pilules roses. Et ces pilules vertes donnent un goût de brioches à vos pains."

"Écoutez, a dit Yvan, je vous remercie bien mais moi je suis boulanger , pas pharmacien et j'ai encore la liberté de faire mon pain avec de la farine, de l'eau et du sel!"

C'est une maison bleue...Ciné et Liberté
C'est une maison bleue...Ciné et Liberté
C'est une maison bleue...Ciné et Liberté

Parce que c'est aussi la liberté de couler les clés et les chaînes dans le ciment...et de vivre dans un jardin merveilleux.

C'est une maison bleue...Ciné et Liberté
C'est une maison bleue...Ciné et Liberté
C'est une maison bleue...Ciné et Liberté
C'est une maison bleue...Ciné et Liberté

Et sortir de prison...

C'est une maison bleue...Ciné et Liberté
C'est une maison bleue...Ciné et Liberté
C'est une maison bleue...Ciné et Liberté
C'est une maison bleue...Ciné et Liberté
C'est une maison bleue...Ciné et Liberté

Voir les commentaires

Publié le par alexandra Ibanès
Publié dans : #C'est une maison bleue
C'est une maison bleue...Un anniversaire inoubliable

La rose Proust a refleuri le jour de mon anniversaire comme pour l'immortaliser. Le matin en me levant, je n'imaginais pas un instant ce qui m'attendait. Pour commencer, Gégé qui était déjà à la maison, a été embauché pour fabriquer les tagliatelles qui accompagneraient la daube apollinarienne qui mijotait depuis la veille. Pour l'encourager, Jacques lui a chanté du Bel Canto à la guitare, quelle ambiance dans la cuisine! Que de rires! Puis ce fut l'heure de l'apéritif avec l'arrivée surprise de mes chers amis Jean-Charles et Nicole, venus spécialement de Tarbes pour la journée. Je n'en revenais pas, j'étais sur un petit nuage. Jacques avait préparé un apéritif royal pour ce moment qui a été suivi d'une grillade. Puis les surprises amicales ont continué tout l'après-midi, c'était merveilleux. Le soir est très vite arrivé et les derniers copains aussi. Pour ce jour de fête, il y a eu un excellent menu.

MENU POUR UN JOUR SPECIAL

 

 

GAMBAS AU COGNAC

 

CAPONATA

 

DAUBE APOLLINARIENNE ET SES TAGLIATELLES MAISON 

 

RONDE DU BERGER 


MIROIR AU CHOCOLAT

 

VIN CUVEE CANTICEL

 

La nourriture était si abondante que tout notre voisinage a participé en cachette à la surprise! Paul a prêté son frigidaire pour conserver les apéritifs, Claude et René eux gardaient précieusement le délicieux gâteau au chocolat offert par mon frère de cœur. Je ne savais rien de ce qui se tramait derrière mon dos. Pour finir la soirée, Jacques, Jean- Charles et Nicole nous ont offert un récital sous les étoiles. Il y a eu Aragon, Brassens, Brel et bien-sûr Ferrat et Leprest. C'était absolument parfait et magique!

Ce soir-là Mars était bien visible pour le plus grand bonheur de Béatrice qui n'avait pas vu l'éclipse quelques jours auparavant bien qu'on aille en pleine nuit au Pic de Nore! Ce soir du 2 août, les cœurs ont chanté , les étoiles ont dansé et je crois que c'est cette nuit-là, qu'un vers luisant est venu saluer notre amitié.

C'est une maison bleue...Un anniversaire inoubliable
C'est une maison bleue...Un anniversaire inoubliable
C'est une maison bleue...Un anniversaire inoubliable
C'est une maison bleue...Un anniversaire inoubliable
C'est une maison bleue...Un anniversaire inoubliable
C'est une maison bleue...Un anniversaire inoubliable
C'est une maison bleue...Un anniversaire inoubliable
C'est une maison bleue...Un anniversaire inoubliable
C'est une maison bleue...Un anniversaire inoubliable
C'est une maison bleue...Un anniversaire inoubliable
La petite feuille (Paroles et musique Jean-Charles), une chanson que Ferrat adorait!

La petite feuille (Paroles et musique Jean-Charles), une chanson que Ferrat adorait!

C'est une maison bleue...Un anniversaire inoubliable
C'est une maison bleue...Un anniversaire inoubliable
Mars qui se reflète dans notre boule de cristal!

Mars qui se reflète dans notre boule de cristal!

Voir les commentaires

Publié le par alexandra Ibanès
Publié dans : #C'est une maison bleue
C'est une maison bleue ou la fête aux copains

Ils sont là, présents chaque été, attendus et aimés...ils ont de 6 à ?? ans , ils sont toujours aimants, le cœur palpitant, ivres de vie, de livres, de poèmes, de chansons, de révoltes...

Je pense à eux tout le temps et dès qu'arrive la rentrée, j'espère l'été d'après, il me tarde de les retrouver. Au village, il y a nos voisins si adorables, si serviables, si généreux. Je les aime tous. L'un est intarissable sur ses randonnées avec son ânesse tandis que l'autre nous offre ses plus beaux légumes...

Quand nos amis viennent , c'est la fête et cela peut durer plusieurs jours. Il y a l'équipe des Michel, Gégé, les Ohputaincon amis de Ferrat et Leprest , les Ohputaincon qui font rire aux éclats Tristan et qui ont un cœur en or. Il y a Béatrice et Bernard avec qui on ne s'ennuie jamais, Hélène, Jean-Louis...qui me font tant rêver et désormais AMJ et M. qui m'initient aux joie du hamac et de l'agronomie. Sans eux : poètes, gioniens, épicuriens, chanteurs, comédiens, artistes et écrivains, l'Iris ne serait pas l'Iris. Notre maison bleue remplie de livres, de rires, et de musique est leur maison. Je leur dédie La fête aux copains...

 

 

C'est une maison bleue ou la fête aux copains
C'est une maison bleue ou la fête aux copains
C'est une maison bleue ou la fête aux copains
C'est une maison bleue ou la fête aux copains
C'est une maison bleue ou la fête aux copains

Voir les commentaires

Publié le par alexandra Ibanès
Publié dans : #C'est une maison bleue
C'est une maison bleue...par Anne Marie

Dans la chaleur de votre accueil, dans le partage de l’intemporel, dans la découverte du sérieux de cette austère montagne noire, toute investie qu’elle s’oblige à continuer de fonder et refonder l’éternelle gestation des vies connues ou celles de mystères silencieux et efficaces.
Toute cette nature parle de demain, opiniâtre, éternelle, parle d’hier et des racines des futurs inconnus, et participe de l’essentielle et féconde rencontre  de tout ce qui nous protège de nous mêmes et de nos folles et irrationnelles certitudes...
Et nous parle d’érections de montagnes et de plantes, d’hommes et d’ animaux
Et nous laisse entrevoir des gouffres profonds, des lèvres ouvertes, des sexes béants, d’où naîtront  demain nos futurs et nos rêves, et d’étranges chimères à partager.
Quelle abondance !
AM+M

Voir les commentaires

Publié le par alexandra Ibanès
Publié dans : #TOC: Troubles obsessionnels culinaires, #C'est une maison bleue
Merci au mystérieux visiteur qui a déposé ces beaux légumes...

Merci au mystérieux visiteur qui a déposé ces beaux légumes...

Dès qu'arrivent les beaux jours , notre petite cuisine de Monet ( à cause des couleurs) devient notre petit laboratoire d'été. Dès le début des vacances, les matins sentent délicieusement bon le pain frais confectionné par Jacques et la confiture d'abricots... comme les délicieuses tartes aux framboises. Les framboises! Tant qu'il y en a, c'est un plaisir au petit déjeuner d'en manger un bol entier en habillant quelques fois mes doigts de ces fruits, comme Amélie Poulain. L'été, c'est aussi le temps des girolles et des cèpes que Jacques et Tristan adorent aller cueillir par kilos.

N'étant pas une grande cuisinière, chaque année, je profite des vacances pour tester des recettes...La saison 2018 a été placée sous le signe des clafoutis salés dont se sont régalés mes deux hommes.

Jacques lui innove des recettes toujours plus succulentes les unes que les autres... Comme nous avons aimé manger l'omelette d'orties (cueillies dans le jardin), le tagine de poulet aux courgettes, parfumé à la cannelle , à la menthe et aux oignons doux de Citou ! Comme elle était bonne, aussi, la daube d'Apollinaire pour mon anniversaire!

Et tant de recettes préparées avec amour et d'autres qui sont encore à inventer. Quand les amis viennent et séjournent à la maison, il n'est pas rare qu'ils mettent la main à la "pâte" , c'est un bonheur de chaque instant et je remercie cette année, mon frère de coeur Gégé, pour ses délicieuses tagliatelles "made in Iris de Suse" et ses farcis niçois.

Omelette aux orties de l'Iris...Un régal!

Omelette aux orties de l'Iris...Un régal!

Gérard , cette année, nous a préparé des plats délicieux...

C'est une maison bleue...moments gourmands
C'est une maison bleue...moments gourmands
C'est une maison bleue...moments gourmands
C'est une maison bleue...moments gourmands

Pour nos trois ans de mariage, mon amour a confectionné un pain particulier...C'était nos noces de FROMENT (avec la complicité de Tristan pour le blé).

C'est une maison bleue...moments gourmands
C'est une maison bleue...moments gourmands

L'art de la table est essentiel pour encore mieux aimer les plats mijotés avec amour. Que ce soit pour une simple salade, un pique-nique ou une fête, c'est une joie d'assortir les nappes, les assiettes et les verres aux saveurs du jour.

Départ en pique-nique!

Départ en pique-nique!

Au bord de la Clamousse! En pique-nique...

Au bord de la Clamousse! En pique-nique...

Voir les commentaires

Publié le par alexandra Ibanès
Publié dans : #Vivre livre, #C'est une maison bleue
C'est une maison bleue...à l'heure du tour de France.
C'est une maison bleue...à l'heure du tour de France.

Cette année, le Tour de France est passé à un jet de pierre de la maison et je ne voulais pas manquer l'évènement que je n'ai jamais suivi de près ou de loin.  C'est vrai, le Tour ne m'intéresse pas mais il paraît que c'est un moment très festif ,  on nous offre du saucisson, des bics et des porte-clefs de la gendarmerie... lors du passage de la caravane. Je devais vivre ça! Avec Jacques , nous sommes allés à pied sur la route de Pradelles et nous n'avons pas attendu bien longtemps avant de voir arriver la caravane publicitaire que j'ai trouvée très amusante.

En attendant les coureurs, j'ai passé un très bon moment avec LE VELO de René Fallet dont je vous livre quelques extraits lus le jour-même.

Le samedi suivant , en faisant notre marché à Mazamet, nous avons vu une superbe maquette du tour dans notre Montagne Noire. Mazamet, patrie de Jalabert! Le Tour de France chez moi, sur la route qui mène à mon lac tant aimé, c'était quelque chose !

C'est une maison bleue...à l'heure du tour de France.
C'est une maison bleue...à l'heure du tour de France.
C'est une maison bleue...à l'heure du tour de France.
C'est une maison bleue...à l'heure du tour de France.
C'est une maison bleue...à l'heure du tour de France.
C'est une maison bleue...à l'heure du tour de France.
C'est une maison bleue...à l'heure du tour de France.
C'est une maison bleue...à l'heure du tour de France.
C'est une maison bleue...à l'heure du tour de France.
C'est une maison bleue...à l'heure du tour de France.
Pradelles...

Pradelles...

Voir les commentaires

Publié le par alexandra Ibanès
Publié dans : #Vivre livre, #C'est une maison bleue
C'est une maison bleue...L'amour des livres.

Lors du parcours photographique de Lespinassière, nous avons découvert un magnifique photographe: Thami Benkirane. Cet artiste expose son travail en Allemagne, en France, en Tunisie, au Mali, au Liban et en Iran, il est aussi professeur de l'enseignement supérieur à l'université de Fès. À Lespinassière, il proposait sa série L'IVRE LUMIERE DU LIVRE, un travail expérimental du livre d'artiste.

Thami Benkirane explique que selon Sartre, le livre est " un ensemble de feuilles sèches ou alors une grande forme en mouvement : la lecture." À travers ses photos consacrées au LIVRE, à La recherche du temps perdu de Proust ou encore Marocca de Maupassant, les mots sont devenus images, la représentation magnifiée d'une réalité.

C'est une maison bleue...L'amour des livres.
C'est une maison bleue...L'amour des livres.
C'est une maison bleue...L'amour des livres.
C'est une maison bleue...L'amour des livres.
C'est une maison bleue...L'amour des livres.
C'est une maison bleue...L'amour des livres.

Voir les commentaires

Publié le par alexandra Ibanès
Publié dans : #C'est une maison bleue
Nicolas Zolin

Nicolas Zolin

Le 15 juillet , alors que le monde entier ne parlait que de la Coupe du monde de foot, nous avons pris notre cheval de fer pour aller à Lespinassière, un magnifique village de la montagne noire. Du 12 au 15 juillet, il y avait le festival Escampa dont Emmaüs Lespinassière était porteur du projet ainsi que l'association plein les mirettes. Un parcours photographique de très grande envergure était exposé à ciel ouvert durant ces 4 jours. Le thème: LIBERTE(S)

Si les photographes étaient tous très talentueux, j'ai particulièrement aimé le travail de trois d'entre eux. Un article sera consacré spécialement au travail de Thami Benkirame dans la rubrique VIVRE LIVRE.

Nicolas ZOLIN qui publie ses photos dans Al Jazerra, Politico, Stern, La Repubblica a suivi un groupe de jeunes iraniens pendant un de leur voyage, dans leur pays. Le reportage montre combien ils sont en quête de liberté, de vérité et d'amusement.

C'est une maison bleue...Une exposition photos pas comme les autres
C'est une maison bleue...Une exposition photos pas comme les autres
C'est une maison bleue...Une exposition photos pas comme les autres
C'est une maison bleue...Une exposition photos pas comme les autres

Grégoire KORGANOV, diplômé des Arts appliqués à l'école Estienne de Paris et qui a travaillé pendant 20 ans en tant que photographe à Libération, National Géographic, Marie-Claire, Le Monde et au New York Times a présenté sur un muret de pierres, une série de photos poignantes sur les prisons françaises. Nous sommes plus près du camp de Guantanamo que des hôtels 4 étoiles  dont on nous rabat souvent les oreilles!

C'est une maison bleue...Une exposition photos pas comme les autres
C'est une maison bleue...Une exposition photos pas comme les autres
C'est une maison bleue...Une exposition photos pas comme les autres
C'est une maison bleue...Une exposition photos pas comme les autres

Et pour finir, le lien concernant ce magnifique festival, qui j'espère sera reconduit...

Escampeta – Rencontres culturelles de Lespinassière

escampeta.org/
 

Voir les commentaires

1 2 > >>