Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Madame Rhinocéros

Madame Rhinocéros

Les surprises de la vie...

Publié le par alexandra Ibanès
Publié dans : #Quand je chante...
Quand je chante, je deviens chanson : L'éternité Picasso

La première fois que j'ai écouté Isabelle Aubret, je devais avoir 17 ans, je la découvrais grâce à Jean Ferrat dont je suis une fervente admiratrice. Les premières chansons que j'écoutais d'elle, si je me souviens bien, étaient 1789 où les hommes découvraient "des mots très beaux, des mots superbes" et Liberté...C'était l'époque des premiers CDs et la fin des 33 tours et je me souviens avoir particulièrement aimé un de ses albums qui avait pour titre éponyme Vague à l'homme (Prix Charles Cros). J'écoutais aussi sans relâche, dans mon walkman, une cassette avec La rose noire, Le diable au coeur, Beyrouth, L'oiseau de liberté et j'étais fascinée par cette voix cristalline sur laquelle je posais ma voix grave en chantant ce répertoire dont je raffolais. Comme j'en ai usé des piles durant cette première année!

Puis ce fut 1989, en France, on fêtait le bicentenaire de la révolution et Isabelle le chantait avec conviction, c'était beau, c'était fort et à cette même période un air de liberté soufflait sur l'Europe avec la chute du mur de Berlin et les pays de l'Est qui se libéraient... Je lui ai écris, elle m'a répondu et cela fait  30 ans que j'aime cette femme de tout mon coeur.

J'ai toujours eu la certitude que nos routes se croiseraient un jour. En 2000, ce fut notre première rencontre, furtive mais belle, la première d'une petite série.

Le soir de son récital, elle m'a dédicacé L'éternité Picasso avant de l'interpréter sachant que j'aimais cette chanson plus que tout.

Le parcours d'Isabelle est à son image, elle a toujours chanté ce qu'elle voulait et ce qu'elle aimait sans s'occuper des modes et avec un don de soi extraordinaire.

Elle m'a "vue" grandir, devenir une femme, devenir maman. La dernière fois que je l'ai rencontrée, c'était en 2014 à Lézignan Corbières et ce fut une soirée magique. 
Avec elle, quand je chante, je deviens chansons au pluriel car j'aime tout le répertoire de cette magnifique interprète.

EXTRAIT d'Un été à l'Iris de Suse (Ed. L'art d'en face)

6 juillet 2014:

(...) Quelques instants plus tard, son récital commence, le rideau s'ouvre mes longues années de fidélité à son égard, Jacques ému me serre la main tout au long du spectacle et Tristan dévore des yeux sa Fanette ( C'est le nom qu'on lui a  donné) et je me souviens (...)

Elle est là , Isabelle, sur scène comme un oiseau de liberté pour chanter la justice et la fraternité avec une énergie incroyable car le temps , les souffrances et sa foi en la vie l'ont rendue inébranlable.

Mes deux hommes sont subjugués. Tous les trois, main dans la main, nous retenons notre souffle; dans ma tête je l'accompagne dans toutes ses chansons que je connais par coeur.(...)

L'éternité Picasso, Grand-mère Ghetto et Je vole sont de véritables pépites très peu connues du public, voici deux liens pour les découvrir.

♪ Je Vole ♪ Allain Leprest/ Romain Didier

Un jour, j'aurai des plumes au dos
J' décollerai du Trocadéro
Je me coudrai du ciel aux ailes
Sur l'aiguille de la tour Eiffel
Et quand je passerai les nuages
Les enfants crieront au passage

{Refrain:}
"Elle est folle, folle, folle
Folle, folle
Elle est folle, folle, folle
Elle croit qu'elle vole"
Je suis folle, folle, folle
Folle, folle
Je suis folle, c'est vrai
Mais je volerai !

Le monde est beau de haut en bas
Avec un grand V dans les bras
Le monde est beau de bas en haut
Quand on se déguise en oiseau
Quand on se déguise en voyage
Et qu'on entend sur les rivages

{au Refrain}

Tu vois, je cueille un edelweiss
Un nénuphar sur le Loch Ness
Entre les nuages et la mer
Je prends l'angle de l'Angleterre
Je nage la brasse dans l'espace
J'habite les pages d'un atlas

"Elle est folle, folle, folle
Folle, folle
Elle est folle, folle, folle
C'est vrai qu'elle vole"
Je suis folle, folle, folle
Folle, folle
Je suis folle, c'est bien
Et je vole enfin

Commenter cet article